top of page
Rechercher
  • chanleng-yaski

La balance glucides/lipides pendant l'effort : un point de croisement

Selon le concept du point de croisement de Brooks et Mercier, l'entraînement d'endurance entraîne des adaptations biochimiques musculaires qui améliorent l'oxydation des lipides et des glucides.


Pendant l’effort, le muscle va utiliser deux sources principales d’énergie : les lipides et les glucides. La part des glucides et des lipides varient selon l’intensité. Cependant, la part des protides dans la fourniture d’énergie est ici, négligeable : moins de 10%.


Les exercices d'intensité légère à modérée favorisent l’utilisation des lipides. Cette intensité peut être considérée comme inférieure à 70%.

Lorsque l’intensité de l’exercice augmente, la part apportée par les lipides décroît et la part des glucides augmente. Le point où les glucides deviennent majoritaires, plus de 75%, est appelé : point de croisement ou crossover point.


Le point de croisement est la puissance à laquelle l'énergie des carburants issus des glucides prédomine sur l'énergie des lipides. Des augmentations supplémentaires de puissance provoquent une augmentation de l'utilisation des glucides et une diminution de l’utilisation des lipides.


Ce point de croisement varie selon votre niveau d’activités physiques, votre niveau de sédentarité, votre composition corporelle et, est fonction du sport pratiqué.


Afin d’adapter votre assiette en énergie, en glucides et en lipides, il convient de rencontrer votre diététicien expert en gestion du poids, du sport et santé.




354 vues0 commentaire

Comments


bottom of page